Décès de la compositeur mexicaine de "Besame mucho", Consuelito Velasquez
Mis en ligne le 23/01/2005 à 07:55

 
 

MEXICO (AFP)
La compositeur mexicaine du succès mondial "Besame mucho", Consuelito Velasquez est décédée samedi à l'âge de 88 ans dans un hôpital de la capitale mexicaine.
Selon des proches de la famille interrogé par l'AFP, elle est morte d'une déficience respiratoire. Depuis novembre dernier, elle était dans un service de thérapie intensive à la suite d'une chute dans sa maison.
Quand à 25 ans elle a composé "Besame mucho", Consuelito Velazquez affirmait n'avoir jamais donné un baiser de sa vie, mais plus de 60 ans plus tard sa chanson continue d'allumer les désirs des amoureux du monde entier.
Sa chanson a fait le tour du monde, traduite en vingt langues et chantée par des interprètes aussi divers que les Beatles, Luis Miguel, Diana Krall, Sara Montiel, Alejandro Fernandez, Celine Dion, Plácido Domingo, Joao Gilberto ou le choeur de l'Armée Rouge.
Née en 1916 -elle avait décidé de se rajeunir de quatre ans et dire qu'elle était née en 1920, selon ses enfants- dans la ville de Ciudad Guzman, dans l'Etat de Jalisco (ouest), elle avait connu le succès dans les années 40 avec des chansons comme "No Me Pidas Nunca", "Pasional", "Dejame Quererte" et par dessus tout "Bésame mucho".
Ses autres compositions, "Que seas feliz" ou "Cachito, cachito", n'auront jamais atteint le succès de ce bolero composé en 1941, devenu alors le symbole des fiancés qui se séparaient pour aller à la guerre: "embrasse-moi comme si c'était la dernière fois".
Fille d'un soldat poète, Consuelo, son vrai prénom, est née le 21 août 1916 à Ciudad Guzman dans l'Etat de Jalisco (ouest), où sont nés aussi la Tequila et les Mariachis.
A six ans, elle donnait son premier concert de piano, avant d'obtenir le grade de professeur de musique à 17 ans, puis de devenir soliste au sein de l'orchestre symphonique national et de la philarmonique l'Université Nationale Autonome de Mexico.
Ses premières compositions furent de nature romantique, "No me pidas nunca", "Pasional" et "Déjame quererte".
"Besame mucho" devait changer sa vie en 1941. En juin 2003, dans une interview à l'écrivain Elena Poniatowska publiée par la Jornada, elle avouait ne pas savoir à cette époque ce qu'était un baiser.
Elle se mariait trois ans plus tard avec Mariano Rivera Conde, directeur d'une émission de radio dans laquelle elle travaillait. Elle eut deux enfants.
Son succès ne l'a jamais détournée de la musique classique, mais elle fut aussi une femme engagée en politique, député fédéral entre 1979 et 1982, et grande militante pour les droits d'auteur.

© 2005 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.
 

mix module Besame Mucho pour radio Couleur 3 (réalisé avec Francis Falceto) 1989

Georgia Pacific

Cyril Lefevre et Joseph Racaille

Los 3 Paraguayos

 Palix website